La fissure anale est une affection douloureuse qui peut être source de gêne et d’inconfort pour de nombreux patients. Heureusement, le Dr Sarah Bekkar et le Dr Guylène Gadsaud-Dauvin, spécialistes en proctologie, proposent une intervention chirurgicale efficace pour traiter cette condition : la fissurectomie avec anoplastie muqueuse. Souvent l’intervention est associée à une injection inter-sphinctérienne de toxine botulique.  Dans cet article, nous vous expliquerons en détail comment se déroule cette intervention, ses objectifs, les suites habituelles ainsi que les complications à court et long terme auxquelles vous pourriez être exposé.

 

Quel est le but de cette intervention ?

 

La fissure anale est une déchirure de la peau du canal anal, souvent causée par une constipation chronique. Elle se manifeste généralement par une douleur anale lors de la défécation et peut s’accompagner de complications telles que la formation de papilles hypertrophiées ou d’abcès anaux. Lorsque les traitements médicaux échouent ou en présence de douleurs récurrentes, d’infections ou d’un aspect atypique, la fissurectomie avec anoplastie muqueuse peut être recommandée.

 

L’objectif de cette intervention chirurgicale est de remplacer la peau fissurée par un revêtement en meilleur état. La fissure est enlevée, ainsi que les formations associées telles que le capuchon mariscal et la papille hypertrophique. La plaie est ensuite partiellement recouverte par une petite partie de la muqueuse du rectum, ce qui favorise la cicatrisation et réduit le risque de récidive. Cette méthode est largement utilisée depuis de nombreuses années et présente un taux de récidive estimé à moins de 10%.

 

En quoi consiste cette intervention ?

 

La fissurectomie avec anoplastie muqueuse est généralement réalisée sous anesthésie générale ou locorégionale. Elle implique l’élimination de la fissure anale et des formations associées, sans section du sphincter anal. Une languette de peau contenant la fissure est retirée (fissurectomie), puis la plaie est partiellement recouverte par une petite partie de la muqueuse rectale (anoplastie muqueuse). Cette approche permet une meilleure cicatrisation et favorise la réparation de la zone affectée.

Souvent, nous y associons une injection inter-sphinctérienne de toxine botulique, dont l’effet est temporaire, pour lever l’hypertonie anale.

 

Comment se déroulent les suites habituelles de cette intervention ?

 

Dans la majorité des cas, cette intervention est réalisée en ambulatoire, ce qui signifie que vous pourrez rentrer chez vous le jour même de l’intervention ou après une courte hospitalisation si nécessaire. La plaie cutanéo-muqueuse met généralement de 4 à 8 semaines pour cicatriser complètement. Pendant cette période, vous pouvez ressentir des douleurs postopératoires et des suintements liés à la plaie chirurgicale.

 

L’arrêt de travail est habituellement recommandé pendant 2 à 4 semaines en raison de ces douleurs postopératoires et des soins nécessaires. Cependant, les soins postopératoires sont simples et peuvent être réalisés à domicile, tels que l’hygiène locale. Vous n’aurez pas systématiquement besoin de l’intervention d’une infirmière.

 

Quelles sont les complications à court terme de cette intervention ?

 

Comme pour toute intervention chirurgicale, il existe des risques de complications à court terme. Cependant, ces complications sont relativement rares. Les douleurs postopératoires peuvent être plus intenses dans certains cas, mais cela peut être géré en intensifiant le traitement médicamenteux.

 

Dans environ 10% des cas, il peut y avoir une difficulté à uriner, mais cela peut être traité médicalement ou en utilisant temporairement une sonde urinaire. Une hémorragie postopératoire, bien que rare (environ 1% des cas), peut nécessiter une reprise opératoire en urgence. Par conséquent, il est recommandé d’éviter tout voyage lointain ou en avion pendant les 3 semaines suivant l’intervention. De plus, une constipation transitoire peut se produire en raison de la formation d’un « bouchon » de matières, mais cela peut être géré avec des lavements et un traitement laxatif renforcé.

 

Quelles sont les complications à long terme de cette intervention ?

 

Les complications à long terme de la fissurectomie avec anoplastie muqueuse sont très rares. Dans certains cas, des troubles de la continence peuvent survenir, bien qu’ils soient exceptionnels. Ces troubles peuvent être favorisés par des anomalies préexistantes liées à des déchirures lors d’accouchements difficiles, une diarrhée chronique ou des antécédents de chirurgie proctologique. Il est important de discuter de ces problèmes avec votre chirurgien, car ils peuvent modifier la prise en charge postopératoire.

 

Dans de très rares cas, des fistules peuvent se former en raison d’une surinfection de la plaie opératoire, nécessitant souvent une nouvelle intervention. De plus, des replis de peau autour de l’anus, appelés marisques, peuvent parfois être observés. Il est important de noter qu’aucune garantie esthétique ne peut être donnée. Enfin, il existe un risque de récidive de la fissure, d’érosion de la cicatrice ou d’apparition d’une fissure sur une autre zone du canal anal, bien que cela soit rare.

 

Pour conclure,

 

La fissurectomie avec anoplastie muqueuse est une intervention chirurgicale efficace pour traiter les fissures anales chroniques. Les Dr Sarah Bekkar et Dr Guylène Gadsaud-Dauvin sont des spécialistes en proctologie qui proposent cette procédure avec un haut niveau d’expertise et d’attention aux besoins spécifiques de chaque patient. 

 

Si vous souffrez d’une fissure anale chronique et que les traitements médicaux ne vous soulagent pas, n’hésitez pas à consulter ces professionnels de confiance pour obtenir une évaluation complète et déterminer si la fissurectomie avec anoplastie muqueuse est une option appropriée pour vous.

 

Pour un diagnostic et un traitement experts de votre proctologue, veuillez contacter le Dr Bekkar et le Dr Gadsaud-Dauvin, des chirurgiens viscéraux expérimentées et compétentes qui utilisent des techniques modernes et peu invasives pour effectuer des examens de manière sûre et efficace sur l’île de la Réunion. Vous pouvez prendre rendez-vous au +262 262 40 60 86 ou 02.60.40.61.37 ou en réservant via prendre-un-rdv.com en cliquant sur le lien ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.chirurgie-digestif-proctologie.re/pragmatic

candy village