Se faire opérer des hémorroïdes : comment se déroule la période pré et post opératoire ?

Se faire opérer des hémorroïdes peut soulever de nombreuses interrogations. Ainsi comment se déroule la phase pré opératoire ? Faut-il une préparation particulière ? Une fois opéré, quel impact sur votre vie quotidienne ? Le retour à la vie normale peut-il se faire rapidement ? Qui contacter à la Réunion pour se faire opérer des hémorroïdes ?

Découvrez en davantage dès maintenant grâce au témoignage de l’un de nos patients opéré dans notre cabinet de proctologie à Saint-Denis.

Opération chirurgicale des hémorroïdes : le pré opératoire

Notre patient présentait le cas où ses hémorroïdes sont apparues très vite, s’externalisaient à la selle et devaient être repositionnées manuellement.

Il témoigne : “Je n’avais pas de douleur ni même de gène mais surtout un “choux-fleur” disgracieux à repositionner à chaque passage aux toilettes”. Je me suis alors renseigné auprès de ma voisine, le Docteur K., gastro-entérologue, qui m’a donné le nom du Docteur B. Chirurgien Digestif et Proctologue, comme seule et unique solution à mes maux sur toute l’île !

Après examen, une opération pour des hémorroïdes internes par technique HAL Doppler était donc prévue.”

L’intervention chirurgicale des hémorroïdes par HAL Doppler

Les hémorroïdes sont irriguées par des artères hémorroïdaires. Grâce au signal doppler, le chirurgien sera alors en mesure de repérer ces artères afin de les ligaturer et ainsi restreindre l’arrivée du sang au niveau de ces coussinets hémorroïdaires.

En utilisant cette technique, les ligatures sont effectuées à l’intérieur de la muqueuse rectale ce qui permet de limiter l’apparition d’épisodes douloureux. Le patient est en mesure de reprendre le travail une semaine après l’opération.

De même, 76 % des patients ne présentent plus aucun symptôme une semaine après l’intervention. Et 82 % au bout de quatre semaines.

Cette technique est bien moins invasive que dans le cas d’une chirurgie classique, responsable de grosses douleurs postopératoires et invalidantes dans la plupart des cas.

  1. La veille de l’intervention

Dans le cas de notre patient, aucune préparation particulière n’a été requise avant l’intervention. Ce dernier avait même hâte d’être opéré pour passer enfin à autre chose et se remettre immédiatement à sa vie ultra active.

Dans son témoignage il avoue avoir préféré éviter le suppositoire à base de Bicarbonate car il lui devenait alors impossible de repositionner ses hémorroïdes. Ce qui lui engendrait alors des douleurs.

Pourtant classiquement, les médecins recommandent une préparation digestive une semaine avant par la prise quotidienne de laxatif en poudre et un suppositoire évacuateur la veille et le matin de l’intervention chirurgicale.

Opération chirurgicale des hémorroïdes : le post opératoire

La phase post opératoire est souvent une période teintée d’appréhensions et de questionnements. Ainsi nous avons demandé à notre patient comment s’est déroulé le postopératoire et si ce qu’il a vécu après son intervention a été différent de ce à quoi il s’attendait.

Ce dernier nous répond alors : “Oui c’était différent car la récupération est ultra rapide ! Au bout de 48h, tous les travaux étaient envisageables et au bout de 5 jours plus aucune inflammation n’est à déplorer malgré les sessions de trail et autres travaux de force dès le lendemain de l’opération. La douleur quant à elle, demeure presque inexistante. Bon sauf si comme moi, vous voulez tester vos limites à peine 24h après l’opération en allant courir avec des accélérations brutales… À ce moment-là, j’ai dû prendre ma seule et unique prise d’antalgique durant toute la période post opératoire.”

Opération des hémorroïdes : 1 semaine de post opératoire en quelques lignes

Afin de mieux percevoir les tenants et aboutissants du postopératoire après une opération des hémorroïdes, nous vous proposons de voir ensemble comment s’est déroulée la première semaine de post opératoire de notre patient :

“Par la suite j’ai gardé des périodes de sérieuses démangeaisons, pendant  deux semaines j’ai donc pris du Macrogol pour m’assurer de ne pas avoir à pousser plus que de raison à la selle.

J’ai à moins de trois semaines fait second au trail des Deux Rivières en Duo avec Florian, puis la semaine suivante 9ème au Trail D-Tour 45km et premier des + de 45 ans ! Donc à 4 semaines les démangeaisons se font plus rares et je commence à récupérer une certaine fermeté des tissus de l’anus, cependant le « lifting » de la région reste encore inhabituel pour la proprioception de la région.”

Merci à notre patient d’avoir témoigné et quel courage pour ses trails à peine quelques semaines après son opération !

Se faire opérer des hémorroïdes est parfois l’une des seules solutions pour vous en débarrasser définitivement.

Même si cela peut intimider, une fois opéré, le retour à la normale s’effectue rapidement, à l’exception de quelques gênes ou démangeaisons qui peuvent encore survenir quelques semaines après l’opération.

Très souvent les patients regrettent de n’y avoir pas pensé plus tôt, tout simplement par peur ou méconnaissance.

Si vous aussi vous présentez des hémorroïdes, discutons-en dès maintenant et voyons ensemble comment enfin vous en débarrasser ! Pour cela, vous pouvez contacter directement notre cabinet de proctologie à Saint-Denis, en prenant directement RDV ici.

Plus de renseignements à retrouver également sur notre cabinet et notre équipe directement sur notre site web.